Create issue ticket

447 Causes possibles pour Hyperintensités corticales et sous, corticales

  • CADASIL

    Bien que la substance blanche sous-corticale peut être diffusément impliquée, initialement la maladie implique surtout le lobe antérieur temporal (86%) et la capsule externe[fr.wikipedia.org] Il y a une épargne de la substance blanche sous-corticale occipitale et orbitofrontale.[fr.wikipedia.org] L'IRM est l'examen de choix, elle montre des hyperintensités confluents de la substance blanche.[fr.wikipedia.org]

  • Trouble obsessionnel compulsif

    […] le trouble obsessionnel compulsif pouvait être la conséquence d’un dysfonctionnement, et non d’une lésion, d’ensembles de neurones localisés dans des circuits fronto-sous-corticaux[troubles-obsessionnels-compulsifs.com]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Occlusion de l'artère cérébelleuse inférieure postérieure

    […] bulbe rachidien cause centres nerveux cérébrale cerveau chien circonvolutions clinique congestion consécutives considérable constaté contracture convulsions corps striés corticale[books.google.fr] […] et par Benner 749 MISSLAWSKY Voy Bechlerew Oumesnil Anal 750 VAILLABD Voy Pitres WILKS Défaillance Anal 752 persécuteurs par P Poltier Wallace Anderson Anal 755 dorigine corticale[books.google.fr] Les territoires corticaux de l'APC sont fournis par l'intermédiaire des divisions antérieures et postérieures, en éventail de suivre l'architecture de la surface corticale[azbienvivre.blogspot.com]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Démence

    La localisation anatomique des démences Certaines de ces démences touchent prioritairement soient les aires corticales, soient les aires situées sous le cortex (aires sous-corticales[neuromedia.ca] Outre les CL corticaux, la démence à corps de Lewy (DCL) se caractérise aussi par la présence habituelle de plaques amyloïdes corticales identiques à celles de la maladie[academie-medecine.fr] Les patients qui présentent des signes d’apnée du sommeil sont également plus susceptibles d'avoir une augmentation de l'épaisseur corticale dans d'autres régions du cerveau[lanutrition.fr]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Xanthoastrocytome pléomorphe

    Elle est de siège cortical ou sous-cortical, principalement au niveau fronto-pariétal ou temporal, et est responsable d’épilepsie réfractaire au traitement anti-épileptique[docksci.com] Une tumeur cérébrale corticale peu commune : le gliome angiocentrique.[docksci.com] Une tumeur cérébrale corticale peu commune : le gliome angiocentrique. Annales de pathologie (2015),[docksci.com]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Maladie d'Addison

    Actuellement la cause principale est la rétraction corticale auto-immune.[fr.wikipedia.org]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Hydrocéphalie à pression normale

    […] développent pas les signes classiques d'HTIC — céphalées, nausées, vomissements et troubles visuels —, cependant cette dilatation est responsable d'un étirement du tissu cortical[fr.wikipedia.org] TDM cérébrale peut monter une dilatation ventriculaire disproportionnée par rapport à l’atrophie corticale avec élargissement des cornes frontales et arrondissement des cornes[fr.wikipedia.org] […] âge du patient ; durée de l'évolution de la maladie ; étiologie connue de l'hydrocéphalie ; importance des troubles moteurs au moment du diagnostic ; taille des sillons corticaux[fr.wikipedia.org]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Ostéoporose

    -l’ostéoporose de types 2 (ou corticale) touchant l’homme et la femme après 75 ans.[hopital-dcss.org] […] à une accentuation de la porosité corticale et à une réduction de l’épaisseur corticale.[sfendocrino.org] Dans ce type d’ostéoporose le contenu minéral osseux des structures trabéculaires et corticales est en dessous des normes physiologiques [7 ; 8].[irbms.com]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Gliome angiocentrique

    Son siège est cortical/sous-cortical, temporal (62 %) ou frontal (31 %) [ 55 ] ; il existe de rares formes intraventriculaires ou développées au sein des noyaux gris centraux[em-consulte.com] Elle est bien limitée, non rehaussée, de topographie corticale avec extension vers le ventricule.[em-consulte.com] On retrouve les autres stigmates de la maladie (tubers corticaux, nodules sous-épendymaires, travées de la substance blanche).[em-consulte.com]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous
  • Intoxication au monoxyde de carbone

    […] intellectuelles supérieures et de la mémoire à court terme, la démence, l'irritabilité, les troubles de la marche, les troubles de la parole, le syndrome parkinsonien, la cécité corticale[fr.wikipedia.org]

    Absents : Hyperintensités corticales et sous

Symptômes supplémentaires